• Pablo Peña

Comment tourner une interview


CEO Nespresso interview filmé par SmartCuts

Chez SmartCuts, réaliser des interview fait partie de la compétence de base nécessaire à l'équipe. Nous en faisons beaucoup dans de nombreuses situations différentes: run-and-gun, sit-down d'entreprise, sur le terrain, devant un écran vert, etc. Il y a l'aspect technique du travail: obtenir la bonne lumière, l'audio, le mouvement de la caméra; mais il y a aussi l'aspect du contenu: comment poser des questions pour obtenir le type de réponses que vous voulez enregistrer. Nous devons souvent gérer les deux et nous avons trouvé comme source d’inspiration l’approche de Parker Walbeck. C’est un cinéaste professionnel avec une expérience à Hollywood. Voici les 7 étapes de Parker pour tourner une interview.


Étape numéro un. Trouvez le bon emplacement.


Fondamentalement, le processus se déroule comme suit. Commencez par rechercher un bon éclairage, de bonnes lignes directrices et une bonne composition. Regardez autour de vous à travers votre caméra et trouvez un endroit où vous pensez avoir une prise de vue dynamique qui peut montrer une certaine profondeur, montrer des lignes directrices et qui a un bon éclairage.


Si vous êtes dans une grande pièce, des piliers et des fenêtres derrière votre sujet peuvent vous donner beaucoup de profondeur.


Après avoir choisi votre meilleur emplacement, installez tout l'équipement. Montez vos caméras sur des trépieds.


Étape numéro 2. La composition


En ce qui concerne la hauteur de votre caméra, vous voulez qu'elle soit proche de la ligne des yeux de votre sujet. Cela n'a pas à être très précis. Vous pouvez aller un peu plus haut.


Vérifiez qu'il n'y ait pas de déchets en arrière-plan.


Il ne s'agit pas seulement de ce qui est dans votre cadre, mais aussi de ce qui ne l'est pas. Vérifiez les choses qui distraient, qui éloignent le sujet. Allez-y et supprimez tout ce qui est dans le cadre que vous ne voulez pas.


Regardez à travers votre caméra pour obtenir un cadrage comme vous l'aimez. De gauche à droite et de haut en bas. Regardez ce qu'il y a dans votre viseur. Qu’est-ce qui n’apparait pas dans votre viseur ? Décidez de la partie du corps de la personne que vous souhaitez faire apparaitre, pour définir l'angle de la caméra. Vous pouvez avoir une caméra allant de la taille vers le haut, c'est un plan moyen, et un deuxième plan serré sur le visage.


Ensuite, décidez de la largeur du cadre à chaque extrémité. Si la personne regarde à gauche de la caméra, vous voudrez vous assurer que vous cadrez de manière à ce qu’elle se trouve à droite du cadre. Ceci afin qu'il y ait plus d'espace devant son visage que derrière. Parfois, vous pouvez effectuer un cadrage central, mais si vous effectuez un cadrage central, assurez-vous que votre sujet regarde directement la caméra.


Si vous interviewez des personnes peu à l’aise devant la caméra, c'est-à-dire presque tout le monde, ce n'est généralement pas la meilleure idée de les faire regarder directement la caméra. Il est généralement plus naturel de les faire regarder hors caméra et parler réellement à un être humain. C'est beaucoup plus facile à faire pour les gens. Vous pouvez également leur faire regarder directement la caméra si vous les placez sur l'un des tiers des lignes de la grille affichées dans le viseur.


Un autre point important est la hauteur restante.


Lorsque vous cadrez cette image d’entretien, vous voulez que les yeux de la personne soient non seulement sur un tiers des lignes de la grille verticalement, mais également sur un tiers horizontalement. Alors installez la personne sur l'un de ces deux tiers.


Si vous avez les caméras inclinées vers le haut et que sa tête est au centre du cadre, ce sera mal cadré. Il y aura trop d'espace au-dessus de la tête. Si vous ramenez la caméra trop bas, la tête touche le haut du cadre. Vous montreriez un peu trop son corps et ne donneriez pas assez de marge à la personne. Vous ne voulez pas que votre public se sente contraint ; comme claustrophobe à l'intérieur de votre cadrage.


Une fois que vous avez votre première caméra configurée comme vous le souhaitez, vous effectuez la configuration de votre deuxième caméra.


Décidez si vous souhaitez avoir votre deuxième caméra à gauche ou à droite. Utilisez le viseur pour voir à quoi il ressemble. Si vous faites un plan serré de son visage, vérifiez à quoi il ressemble sur son côté droit et son côté gauche. Remarquez d'où vient la principale source de lumière. Idéalement, vous filmerez du côté de l'ombre du visage de la personne pour la deuxième caméra.


Certains élèves demandent pourquoi Parker choisit le côté de l’ombre pour tourner avec la deuxième caméra. C'est surtout par choix créatif. Parker a étudié avec des réalisateurs hollywoodiens et c'est généralement ce qu'ils font à Hollywood.


Lorsque vous filmerez du côté de la lumière. Tout est éclairé et vous ne verrez pas autant d'ombres. Vous n’aurez pas autant de profondeur. La prise de vue côté ombres crée davantage de profondeur. Vous pouvez faire les deux. Ni l’un ni l’autre n’est faux. Regardez un film d'horreur. Vous verrez qu'ils filment généralement du côté de l'ombre. Mais certaines scènes sont du côté éclairé. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon.


À ce stade, les caméras sont positionnées et prêtes à l'emploi.


Étape 3. L'éclairage.


Une des lumières préférée est l'Aputure 120D avec le Light Dome. C'est un coup de cœur pour la prise de vue d’interview car la lumière est si douce avec ce dôme qu'elle produit un rendu très flatteur sur le visage. Chez SmartCuts, nous utilisons le 300D pour la puissance supplémentaire qu'il fournit en cas de besoin sur un grand tournage.

lumière


Essayez d’installer cette lumière aussi près que possible de votre sujet sans être dans l’image.


Si vous avez déjà beaucoup de lumière douce naturelle, vous n'aurez peut-être pas besoin de beaucoup de lumière artificielle. Essayez de rendre le visage de la personne plus lumineux que l'arrière-plan.


Les ombres sur le visage sont l'une des choses les plus importantes à rechercher en ce qui concerne les lumières. En déplaçant la lumière d'un côté et au-dessus, vous créez des ombres sur le visage. Vous pouvez placer la lumière au-dessus de la personne et légèrement de côté. Votre objectif est de créer de la profondeur. Vous pouvez réduire l'exposition pour rendre l'arrière-plan plus sombre que le sujet.


Vous pouvez utiliser une deuxième lumière pour un rétroéclairage. Par exemple, le Light Storm 1 d'Aputure. Ce modèle est la version bicolore. Parker aime le mettre de l'autre côté des lumières principales et le placer bien en hauteur, de manière à ce que la lumière descende sur le sujet.


Quelque chose à propos de la température de la couleur : vous avez la possibilité, si vous voulez, d’aller à 3200 Kelvin ou 5500 Kelvin. La lumière du jour extérieure sera d'environ 5600 Kelvin.


Et ce dôme lumineux est de 6000 Kelvin, ce qui est un peu plus bleu que la lumière extérieure. Essayez de faire correspondre cela avec toutes les autres lumières et réglez-le à 5500 Kelvin.


Le but du rétroéclairage est de détourer votre sujet pour en quelque sorte le séparer de l'arrière-plan.


Voici notre configuration d'éclairage.


Étape 4. L’audio



SmartCuts shooting interview

L’équipe de Parker recommande de travailler avec le microphone RODE NTG3.


La principale erreur que font la plupart des gens est qu'ils enregistrent toujours depuis bien trop loin.


Ce que nous allons faire, c'est que nous voulons que le micro soit vraiment proche du visage de la personne, ce qui conduit à la deuxième erreur courante.


Quand les gens règlent un micro, ils pensent qu'ils doivent être aussi proches que possible de la personne. Ce qui n'est pas vrai. Les microphones sont comme des oreilles humaines. Lorsque vous placez un microphone, réfléchissez-y de manière critique et demandez-vous bien : si vous avez une conversation avec quelqu'un, où seriez-vous ?


Ce que nous voulons faire, c'est penser à une position naturelle. La zone de 6/8 pouces jusqu'à 12/14 pouces est la distance la plus naturelle. C'est l'une des raisons pour utiliser un boom sur un micro lav, tout simplement parce qu’un lav sur votre poitrine n’est pas un endroit naturel.


Assurez-vous que le micro est hors du cadre.


Puis faites parler la personne. Posez-lui une question pour écouter quel son cela produit. Ensuite, ajustez la distance entre le micro et la personne pour avoir une idée du son produit lors d’une situation d'entrevue. Nous voulons que les gens parlent de la manière dont ils parlent normalement. Alors amenez-les à parler de quelque chose qu'ils peuvent développer eux-mêmes ; vous savez, sans que vous ne les interrompez pour expliquer. Ajustez en quelque sorte vos niveaux. Vous bougerez peut-être un peu votre micro.


Les paramètres de niveau audio.


Lorsque vous vérifiez les niveaux, quels sont les volumes les plus forts et les plus bas pour se situer au niveau des décibels ?


-6DB est le pic qui est fondamentalement comme s'ils marmonnaient puis riaient, c'est un pic. Le plus petit marmonnement est comme l'extrémité la plus basse. La moyenne est appelée RMS. Réglez-le n'importe où entre -18 et -12.


Vous pouvez installer le NTG3 sur la perche. Le tout sur un support en C.


Vous pouvez utiliser un micro lav. Ceci est idéal pour la redondance et vous n’utiliserez probablement pas ce micro lav mais vous voulez l'avoir juste au cas où.


C'est secondaire et si vous n'en avez qu'un, c'est bien, mais si vous pouvez obtenir une redondance, installez un deuxième micro lav sur la personne.


Cherchez le milieu du décolleté. Quand une personne a une poitrine vraiment plate, il est beaucoup plus difficile de cacher le micro.


ÉTAPE 5. Les réglages de la caméra.

Nous travaillons maintenant sur les paramètres de la caméra.


Réglez l'ouverture à F / 1,4 sur les deux caméras, ISO à 100.


Réglez la vitesse d’obturation à 1/500 pour compenser le fait que vous réduisez l’ouverture à 1,4.


Filmez à 24 images par seconde sur les deux caméras. Idéalement, la vitesse d'obturation serait de 1/50. Donc, juste le double de 24 images par seconde, mais s'il n'y a pas beaucoup de mouvement, vous pouvez augmenter la vitesse d'obturation à 1/500. C'est principalement parce que dans une situation d'entrevue, il n'y a pas beaucoup de mouvement.


Le mouvement que la personne va faire est peut-être de lever le bras ou de se concentrer sur son visage.


Quoi qu'il en soit, Parker est d'accord pour augmenter cette vitesse d'obturation plus élevée que ce qui est normal et juste pour les cinéastes.


Réglez la balance des blancs sur 5500K.


ÉTAPE 6. Les réglages du Rhino Slider.


Bon, parlons maintenant du curseur Rhino. Le plus grand avantage d'avoir un curseur rhino dans ce type d'interview est probablement d'avoir un mouvement cinématographique impressionnant qui va et vient automatiquement en boucle. Cela continue pendant que vous êtes assis là à parler à la personne interrogée.


Vous pouvez concentrer toute votre attention sur la personne que vous interviewez tout en obtenant des mouvements de caméra incroyablement cinématiques à partir des curseurs. Et qu'est-ce que cela fait ? Cela vous permet de concentrer votre attention sur la personne à qui vous parlez. Idéalement, vous auriez plusieurs personnes sur le plateau qui pourraient écouter l’audio, mais si ce n'était que vous, vous laisseriez ces caméras fonctionner et vous auriez des écouteurs allumés pour que vous puissiez entendre l'audio et vous assurer qu'il est propre, puis simplement discuter avec la personne.


Vous pouvez économiser beaucoup d'argent en n'ayant pas à embaucher deux personnes pour faire fonctionner ces deux caméras.


Et en passant, vous pouvez obtenir une mise au point automatique simplement en sélectionnant son visage pour des interviews. C'est plutôt agréable d'avoir une mise au point automatique pendant ces mouvements de glissement.


C'est automatisé. Ces curseurs peuvent prendre des images cinématiques pendant des heures. Allez-y et faites tourner ces deux caméras.


ÉTAPE 7. Le processus d’interview


CONSEILS POUR L'ENTREVUE


● Demandez à la personne interrogée de regarder de vraies personnes si vous le pouvez, ce sera beaucoup plus naturel pour les gens.


●S'ils regardent la caméra, assurez-vous qu'ils savent bien le faire et qu'ils s'entraînent.


●Les gens demandent quel genre de questions vous devriez poser pour provoquer de bonnes réponses. Cela dépend vraiment du type de contenu que vous filmez.


Un conseil : préparez quelques questions, oui, mais ne vous contentez pas de ces questions.


En d'autres termes, la plupart des gens se trompent lorsqu'ils interrogent quelqu'un, ils ont une liste de questions devant eux. Ils en poseront une. Alors, que pensez-vous de cela? Ils les regarderont. La personne commencera à parler. L’intervieweur accordera son attention pendant environ deux secondes, puis il commencera à regarder sa feuille, ses notes à la recherche de la question suivante. La personne à qui elle parle n'a plus l'impression d'avoir une conversation.


● Vous pouvez regarder vos notes mais vous concentrer sur la personne que vous interviewez et écoutez, c'est l'une des choses les plus importantes et que les gens ne font pas. Ils pensent à leur prochaine question au lieu d’écouter ce que la personne leur dit réellement. Les questions les plus inspirées viendront de l’écoute de la personne qui donne les réponses.


Et donc, en écoutant, vous trouverez de meilleures questions à partir des choses qu'ils disent, ce qui vous aidera à créer une conversation plus organique.


Pour réserver un producteur et une équipe pour une interview, veuillez nous appeler au 022 555 3495 pour la région de Genève ou au 021 211 7071 pour la région de Lausanne. Nous vous encourageons également à visiter notre page internet sur les interviews vidéo.


Pour en savoir plus sur Parker, vous pouvez visiter son site Web à: https://www.parkerwalbeck.com/

0 commentaire
Smart Cuts Video & Animation
Rue du Clos-de-Bulle 8
1004 Lausanne
021 211 7071
  • LinkedIn - Smart Cuts
  • Facebook - Smart Cuts
  • Instagram - Smart Cuts
  • Vimeo - Smart Cuts

© 2020 | Smartcuts.ch