• Aurélie

La technique d’incrustation sur fond vert: explications et astuces


Quels sont les éléments à prendre en compte pour réaliser une parfaite incrustation ?


clap cinéma devant fond vert
Chez SmartCuts, nous utilisons la technique d'incrustation sur fond vert depuis 10 ans

Ceux d’entre vous qui connaissent ou suivent SmartCuts savent à quel point l’utilisation du fond vert est courant dans nos productions vidéos, notamment depuis la création de notre studio équipé d’un fond vert sur 360°.

Petit tour de magie réalisé en quelques clics, l’incrustation sur fond vert, appelée aussi Chroma key, est une technique imaginée par l’artiste américain Lauwrence W. Butler en 1940 et très souvent utilisée au cinéma depuis. Certains films actuels avec beaucoup d’effets spéciaux sont presque entièrement tournés en studio avec un fond vert. Cela fonctionne en supprimant une couleur de la prise de vue, en laissant toutes les autres intactes, de sorte que là où se trouvait la couleur supprimée, vous vous retrouvez avec ce que l'on appelle maintenant un canal alpha, ou une zone de transparence.

Beaucoup de vidéastes professionnels et amateurs l’utilisent couramment. Avec un drap vert bien disposé en arrière-plan de votre sujet, vous pouvez déjà le projeter dans le décor de votre choix, que ce soit en live ou à l’étape de postproduction.

Vous vous demandez peut-être ce qui rend cela possible et à quoi faut-il faire attention pour garantir le bon déroulement de cette technique facile mais qui nécessite tout d’un même un peu de précision. C’est ce que je vais vous exposer ci-dessous en quelques lignes.


Fond vert ou fond bleu ?

Vous avez peut-être déjà vu cette technique d’incrustation être réalisée avec un fond bleu. En effet, le bleu est une couleur qui fonctionne bien pour l’incrustation, comme c’est une couleur qui se rapproche de la couleur complémentaire de la chair. Le fond bleu sera utile si les protagonistes ou les objets filmés devant le fond auront sur eux des couleurs vertes, afin d’éviter que certains détails disparaissent en même temps que le fond.

Cependant le fond vert est davantage utilisé en vidéo numérique alors que le fond bleu est plutôt utilisé en argentique. En numérique, le vert est la couleur la plus lumineuse, et elle sera mieux contrastée par rapport aux couleurs du premier plan.


Comment choisir le bon vert ?

Bien-sûr il existe plusieurs sortes de vert. Et vous n’obtiendrez pas le même résultat avec des verts différents. Pour un résultat optimal, il est important d’utiliser un vert le plus neutre possible, c’est-à-dire qui contient le moins possible de rouge et de bleu (selon le code couleurs RVB).

Il est important également que le vert soit le plus vif possible, le plus lumineux, afin qu’il contraste au mieux avec votre sujet. Ainsi, avec un vert neutre et vif, l’incrustation sera facilitée comme le fond que vous ferez disparaître se distinguera bien du reste de l’image. Ce qui est recommandé, c’est ce qu’on appelle le Disney Green.


La matière

Il existe de nombreuses possibilités de fonds différents, et chacune d’entre elle présentera des avantages et des inconvénients. À chacun de choisir ce qui s’adaptera au mieux à l’utilisation qu’il souhaite en faire, selon si vous avez besoin d’une grande surface, de le transporter, de le laver, de le repasser, etc.

Le mur peint en vert est bien-sûr ce qui convient le mieux, car il a l’avantage de ne pas se froisser et permet une surface plus grande. Le tissu fréquemment utilisé, permet également une grande surface, mais il faudra veiller à le tendre au maximum pour éviter les plis et le repasser avant son utilisation.

D'autres options incluent le linoléum, tendu comme un rideau et peint en vert. Cela élimine le problème des plis, mais le linoléum est lourd, volumineux et assez délicat, donc pas idéal pour transporter un écran vert comme celui-ci.

De nos jours, les écrans verts pop-up, qui utilisent un textile sans plis et très léger, tendu dans un cadre pliable, sont très populaires. Ce sont essentiellement des tentes escamotables plates que vous pouvez ranger dans une petite valise, puis retirer rapidement en cas de besoin. Ils ne se froissent pas, ils sont légers à porter, mais leur taille est limitée. Celles-ci fonctionnent bien pour les interviews individuelles ou les performances vidéo dirigées par un présentateur, en particulier si vous faites un plan de la taille plutôt que du corps entier.


La mise en valeur du sujet

Toujours dans le but de faciliter l’incrustation d’un autre fond à la place du fond vert, il est capital de détacher au mieux le sujet de l’arrière-plan.

La première chose, comme dit précédemment, est de veiller à ce que votre sujet ne porte pas d’élément vert. Par exemple, si vous interviewer une personne qui porte un t-shirt vert, le t-shirt disparaitra en même temps que le fond en postproduction. Cela peut être un effet souhaité et la technique est souvent utilisée. Vous pouvez ainsi faire flotter la tête de votre personnage par exemple. Mais s’il s’agit d’une erreur vous risquez d’être bien embêté.

Evitez également les matières qui reflètent trop la lumière, comme le chrome. Par exemple, les pieds d’une chaise en chrome ou en acier reflèteront le vert du fond et cela posera problème au moment de l’incrustation.

Ensuite, positionnez votre sujet le plus loin possible du fond afin qu’il s’en détache davantage. Ainsi vous pourrez plus facilement éclairer votre sujet indépendamment du fond. En outre, vous aurez moins de saignements. Nous ne parlons pas de sang ici, mais plutôt du vert de l’écran vert se reflétant sur le sujet, et donc causant des problèmes en post-production lors de l’incrustation.

En effet, un éclairage bien réalisé est indispensable à la bonne réalisation de l’incrustation. Eclairez correctement le fond vert (ou bleu) afin qu’il soit suffisamment lumineux et uni, sans ombre. Puis régler vos lumières sur votre sujet comme vous le ferez habituellement en studio, en veillant particulièrement à ce que les ombres ne se reportent pas sur le fond. Si le décor que vous allez incruster n’est pas un simple mur mais un décor plus profond, cela posera problème qu’il soit « contaminé » par l’ombre de votre protagoniste.


Keying – le secret de la magie

Le keying est le terme utilisé pour décrire le processus de suppression de l’arrière-plan en postproduction ou en live. Pour faire court, vous commanderez à votre logiciel de montage de remplacer la couleur verte (ou bleue) par de la transparence. Ainsi, le fond que vous disposerez dessous sera visible en arrière-plan de votre sujet. Cela parait bien simple, mais peut s’avérer aussi compliqué si l’éclairage n’est pas correctement maitrisé, notamment pour les zones complexes comme les cheveux. Les bords du sujet doivent être nets et bien délimités par rapport au fond.


Keying facilité grâce à DaVinci Resolve et notre studio avec fond vert de 360°

Ici chez SmartCuts, nous avons constaté que le keying est une affaire de quelques clics depuis que nous sommes passé à DaVinci Resolve, le programme de montage avec lequel nous travaillons principalement. Mais cette facilité est également possible grâce à notre maîtrise de la prise de vue sur fond vert, que nous avons renforcée depuis la construction de notre studio avec un fond vert de 360° : Pour que l’éclairage soit parfait à chaque prise de vue, nous avons fabriqué sur mesure un éclairage sur tous les murs verts du studio, ce qui garanti une lumière unie et parfaitement répartie. Les rails installé au plafond permette un éclairage adapté au sujet, sans gêner la place au sol et réduisant les ombres.

Chez SmartCuts, nous avons plus de 10 ans d'expérience dans la prise de vue sur des écrans verts. Nous avons construit notre studio sur mesure spécialement avec ce type de technique à l'esprit, afin que nous puissions obtenir des résultats presque parfaits à chaque fois. En post-production, cela facilite la vie de nos monteurs. Lorsqu'il s'agit d'insérer un ensemble virtuel en temps réel pour la diffusion en direct, nous utilisons le logiciel vMix, dont je vous parlerai plus en détail dans un autre article à paraître prochainement.

0 commentaire